Yoga philosophie

Les 4 voies du Yoga

Le Yoga, dans sa tradition, est bien plus qu’une pratique de techniques spécifiques pour atteindre l’Éveil tel que des asanas, des pranayamas, etc..

Bien évidemment tout cela en fait bien partie.

Mais si je vous révélais que cela ne représente qu’un tout petit pourcentage de la pratique du Yoga ?

Il y a aujourd’hui de nombreuses années, durant ma toute première formation dans un Ashram en Inde du Nord aux pieds de l’immense chaîne de l’Himalaya, que cela m’est apparu comme une évidence en recevant les enseignements des Swamis*.

Nous commencions la journée à 5h du matin par nos rituels Yoguiques : Grattage de langue, nettoyage du nez avec de l’eau tiède et salée, une grande tasse d’eau chaude, avant de monter en silence dans la salle principale qui se projetait au-dessus du Gange. C’est avec les premières lueurs du Soleil derrière les montagnes, que les Swamis* rompaient le silence installé par tous les méditants, avec un Om puissant, que chacun d’entre nous rejoignait.

Nous poursuivions avec de nombreux mantras en sanskrit, la langue des dieux.

L’énergie et les vibrations des instruments et de nos voix montaient au fur et à mesure que la luminosité du soleil réchauffait la terre et nos peaux, ce qui était toujours fort apprécié après les nuits fraîches de l’Uttarakhand.

Les étoles de soi, les couvertures de laine portées en châle quittaient les épaules des pratiquants pour le Satsang du matin. Les yeux bouffis matinaux se dégonflaient en écoutant les enseignements dévoués de nos maîtres.

Vers 9h du matin, nous rejoignions la plateforme de pratique pour les Asanas.

La pratique commençait par un chant quotidien, une prière initiale, puis venaient les différents exercices pour les yeux, le cou, les pranayamas avant de glisser vers la série d’asanas définies et organisées jusqu’au savasana et la prière de fermeture.

A 10h30, nous allions déjeuner. C’était notre premier repas, et l’unique jusqu’à la collation de l’après-midi. Plats végétariens, savoureux et épicés, Ahimsa, le principe de non-violence, l’un des grands principes des 8 membres de la philosophie yoguique est de rigueur jusque dans l’assiette d’un pratiquant du Yoga.

L’après repas était le temps du Karma Yoga. L’action désintéressée pour le bien de la communauté, chacun d’entre nous attrapions un balai, nettoyions la cuisine, les salles de pratiques ou entretenions les jardins avant de poursuivre dans notre shala, l’étude approfondie des textes anciens pour comprendre les fondements de la pratique du Yoga.

Les aphorismes des Yoga Sutras de Patanjali, le poème de la Bhagavad Gita extrait du Mahabarata, sont des récits phares de la pensée indienne.

Ces textes nous enseignent les pratiques et comment accorder nos actes, nos paroles, nos pensées au Dharma, notre mission de vie, notre vocation profonde.

Nous soldions l’après-midi par une deuxième pratique d’asanas sur les plateformes surplombants la vallée du Gange.

Après notre repas exotique de 18h30, nous terminions la journée par des Satsangs ou des enseignements sur la médecine Ayurvédique indienne qui va de paire avec la pratique du Yoga. Nous concluions par les mantras de fin de journées, la méditation, les prières et le retour à nos chambres à 22h30.

Du lever à 5h du matin, jusqu’au coucher à 22h30, nous ne pratiquions le Yoga de manière physique que deux fois 1h dans la journée. Et pourtant tout le reste de notre journée était bien du Yoga.

Car le Yoga est bien plus vaste que les techniques actives qui peuvent nous enfermer dans le « Faire ». Le Yoga pour le ressentir dans son état profond, son état d’union avec toute chose, se trouve essentiellement dans « l’Être »…

Les pratiques actives sont un moyen qu’à le mental de se sentir dans l’action et d’avoir un contrôle sur notre éveil personnel.

Mais au-delà de cela. Tout mijote et infuse. Simplement par le fait d’Être. Être dans le cœur.

 

*Swamis: Maîtres spirituels, des enseignants ou des guides spirituels qui ont atteint un certain niveau de réalisation et qui sont reconnus pour leur sagesse et leur autorité spirituelle.

La pratique du Yoga nous offre pour cela 4 voies :

  • La voie du Karma Yoga : l’action désintéressée, considérer chaque action comme une offrande à plus Grand que soi. Il s’agit d’actions non-égoïstes, d’aides pour tous les êtres vivants de cette planète. Agir pour l’ensemble de la communauté, sans aucunes attentes. Dans un Ashram cela peut être rendre un lieu propre et beau pour que chacun puisse si sentir bien comme nous le faisions. Dans votre vie quotidienne cela peut-être partager un repas avec cœur pour une personne dans le besoin, aider une personne âgée à traverser la route, aider des amis à retaper leur maison pour la construction de leur foyer… Tout se passe depuis la place du cœur et cela nous ouvre les voies de la compassion de l’amour avec un Grand A.
  • La voie du Bhakti Yoga : L’approche du Bhakti Yoga est une approche dévotionnelle pure. Son pratiquant apprend à canaliser ses émotions et à exploiter leur potentiel en les sublimant dans la dévotion. La prière, les mantras, la méditation Japa (réciter des mantras 108 fois sans interceptions avec un mala), les cérémonies, les Pujas pour invoquer les déités sont les techniques de base du bhakti. Il s’agit une fois de plus de choisir la voie du cœur. Lorsque vous participez à des Kirtans et que vous chantez les mantras à l’unissons, vous pouvez presque ressentir les cristallisations autour du cœur se dissoudre pour plus Grand, pour quelque chose de presque indescriptible.

 

  • La voie du Raja Yoga : C’est l’approche systémique du Yoga qui permet d’étudier notre mental. La force vitale est maitrisée puis l’énergie endormie est réveillée, les voiles de l’esprit sont levés, on obtient la maitrise du mental. Les pratiques du Hatha yoga de Pradipika et l’éveil de l’énergie Kundalini sont à l’honneur. Il s’agit de toutes les pratiques codifiées dans le texte des Yoga Sutras. De nos comportements dans la vie de tous les jours à notre pratique individuelle sur le tapis au travers des asanas (postures) jusqu’à la méditation. Nos swamis dans leurs enseignements ont aiguisé notre compréhension autour de l’importance qu’il y avait à se situer dans le cœur dans nos comportements quotidiens au travers de la voie du Karma Yoga et du Bhakti Yoga, sans quoi traverser les 8 membres des Yogas Sutras pour atteindre l’état de méditation était quasi impossible. La paix, la sérénité qui nous permettent d’ aller vers les états méditatifs ne peuvent s’obtenir qu’avec un cœur gonflé.

Les 8 membres du Yoga :

Yamas : Comportements éthiques vis-à-vis d’autrui

Niyamas : Comportements éthiques vis-à-vis de soi

Asana : Les postures de Yoga

Pranayama : la maitrise de l’énergie vitale par le souffle

Prathyara : le retrait des sens

Dharana : la concentration

Dhyana : La méditation

Samadhi : L’éveil

  • La voie du Jnana Yoga : L’approche intellectuelle de l’évolution spirituelle. La voie de la connaissance du Soi, la révélation de notre véritable nature, essence, de notre conscience pure, par le questionnement correct. C’est sortir de l’identification du « Je » et de toutes ces croyances identitaires pour revenir à « Je suis » en tant que conscience pure, illimitée et reliée à toutes choses. Pour cela, l’étude des textes philosophiques, que les sages nous ont laissés nous permettent d’aller vers le questionnement correct vis-à-vis du Soi.

 

Je suis ravi de vous annoncer de futures classes d’enseignement de la philosophie du Yoga sur Zoom prochainement. Rendez-vous très bientôt dans la rubrique workshop…

Love & Light

Sharleen